Comment faire du sport quand il fait froid?

Non seulement le sport n’est pas dĂ©conseillĂ© l’hiver, mais l’effort par grand froid stimule l’immunitĂ©. On n’a plus aucune raison de zapper sa sĂ©ance par 0°.

1. Rallonger son Ă©chauffement

Le problĂšme: Quand il fait froid dehors, vos ligaments, vos tendons et vos muscles mettent plus de temps Ă  se dĂ©contracter et le sang circule moins bien dans les bras et les jambes (“dĂ©sertification sanguine“). Il est donc important de faire un Ă©chauffement plus long pour mettre en marche la machine.

La solution: marcher pendant 5 minutes, et puis alterner marche rapide et course pendant encore 5 minutes. Mieux encore, l’échauffement Ă  l’intĂ©rieur : monter et descendre les escaliers de son immeuble en courant et continuer dehors avant de commencer Ă  suer. Penser Ă  respirer en inspirant par le nez pour expirer par la bouche : le passage par les voies hautes facilite le rĂ©chauffement de l’air et Ă©vite le refroidissement du systĂšme pulmonaire et son irritation.

 

2. S’habiller chaud
mais pas trop

Le problĂšme: par grand froid, une partie de l’énergie est consacrĂ©e Ă  rĂ©chauffer le corps. Mais contrairement Ă  l’idĂ©e reçue, on ne doit pas se couvrir trop car l’exercice rĂ©chauffe vite le corps et fait transpirer (mĂȘme Ă  0°). L’humiditĂ© conduit bien le froid, alors c’est la transpiration qui refroidit le corps.

La solution: s’habiller comme s’il faisait 10° de plus que la tempĂ©rature rĂ©elle. Eviter le coton (mauvais isolant), qui retient la sueur et devient vite froid et humide, et privilĂ©gier les fibres synthĂ©tiques “respirantes” (Gore-tex ou nĂ©oprĂšne). On enfile un bonnet, des gants et un collant long en lycra “moletonnĂ©â€. Le secret ? Faire l’oignon : 1Ăšre couche respirante (tee-shirt pour Ă©vacuer la transpiration), 2Ăšme couche isolante (maillot manches longues), 3Ăšme couche protectrice (coupe-vent hydrophobe). Si le mercure grimpe, on peut ajouter une pommade chauffante sur les jambes, les lombaires et les pieds.

 

3. Bien penser à s’hydrater

Le problĂšme: le froid diminue la sensation de soif, mais pendant l’effort, on transpire autant qu’en plein mois juillet (c’est mĂȘmece qui permet de rĂ©guler les hausses de tempĂ©rature dues Ă  l’effort). Si l’on ressent des picotements dĂ©sagrĂ©ables dans la gorge, c’est justement Ă  cause du faible taux d’humiditĂ© de l’air. VoilĂ  pourquoi il faut boire.

La rĂ©ponse: il faut boire rĂ©guliĂšrement par petites gorgĂ©es, toutes les 20 minutes. Mieux vaut consommer des boissons Ă  tempĂ©rature ambiante ou tiĂšdes dans un bidon thermos ou un bidon enveloppĂ© dans du papier d’alu. IdĂ©al, le thĂ© chaud au miel (qu’on laisse tiĂ©dir avant de le boire).

 

Source : https://www.gqmagazine.fr/ego-beau/le-coach-gq/articles/faire-du-sport-quand-il-fait-froid/5843

Donner une réponse